L'ABC du PsO

Un traitement à TON image

Bien qu’il n’y ait pas de remède pour le psoriasis, des traitements peuvent contribuer à réduire les symptômes et à avoir une belle peau sans lésions. Il y a plusieurs types de traitements pour le psoriasis. Le choix du tien dépendra des besoins propres à ta situation et de la réaction de ton corps à un traitement donné. Tu trouveras ci-dessous un bon aperçu des options thérapeutiques qui inclut les bienfaits et les risques de chacune d’entre-elles :

Types de traitements pour ton PsO

1. Topiques
Les crèmes, les lotions et les onguents sont généralement les premiers produits utilisés pour traiter le psoriasis quand il n’est pas trop grave. Ces traitements peuvent aider de différentes façons. Certains ralentissent le développement ou le renouvellement des cellules de la peau, d’autres atténuent les démangeaisons, les rougeurs, l’inflammation, la peau qui pèle ou les squames. Les traitements topiques peuvent également être employés avec la photothérapie (ou si tu préfères : l’exposition régulière de la peau aux rayons ultraviolets, sous supervision médicale bien entendu).

Les corticostéroïdes constituent un traitement topique auquel on a fréquemment recours. Les corticostéroïdes peuvent diminuer l’inflammation et le renouvellement des cellules de la peau. Utilisés à long terme ou de façon inappropriée, ils peuvent entraîner un amincissement de la peau, une pilosité plus forte, des infections secondaires, des changements dans la pigmentation de la peau et d’autres effets secondaires. L’effet le plus commun des traitements topiques est l’irritation de la peau ou les éruptions cutanées.

2. Photothérapie
La photothérapie est souvent utilisée pour les cas de psoriasis en plaques modéré ou sévère.
La lumière solaire et l’ultraviolette (UV) semblent atténuer les symptômes du psoriasis. Important; tu dois éviter les coups de soleil, car ils peuvent aggraver ton psoriasis! La photothérapie utilise la lumière UV, (que ce soit les rayons UV-B ou UV-A). La lumière UV pénètre la couche supérieure de la peau. Dans certains cas, la photothérapie est utilisée avec des crèmes ou des traitements oraux pour rendre la peau encore plus sensible à la lumière.

L’exposition à la lumière UV doit être bien encadrée jusqu’à l’obtention des résultats désirés (le processus nécessite une augmentation graduelle de l’intensité). La dose de lumière UV est basée en fonction du teint de chaque personne et de la probabilité que leur peau brûle ou bronze. Les problèmes à court-terme sont rares, mais peuvent comprendre des effets comme l’érythème (rougeur de la peau) ou les cloques, qui sont associés au traitement. À plus long terme, c’est important de limiter l’exposition totale à cause du risque de carcinogenèse (le processus durant lequel les cellules normales se transforment en cellules cancéreuses).

3. Traitement combiné
Combiner au moins deux traitements peut s’avérer plus efficace qu’un traitement utilisé seul et pourrait même réduire les incidences d’effets négatifs si l’on compare la combinaison à la prise d’un seul traitement. Le mélange des risques et des bienfaits change selon la combinaison utilisée, alors parle à ton médecin pour connaître les options thérapeutiques les plus adaptées à ta situation !

« Consulte régulièrement ton médecin pour un suivi et pour ajuster ton traitement. Demande à utiliser l’indice PASI pour suivre tes progrès »

4. Traitements oraux
Il existe des traitements oraux qui peuvent ralentir la vitesse de croissance des cellules, normaliser leur croissance, supprimer certaines fonctions du système immunitaire ou encore réduire l’activité d’enzymes spécifiques, ce qui engendre une réduction de l’inflammation de la peau. Certains peuvent être utilisés pour les cas plus sévères de psoriasis dont les options conventionnelles sont inappropriées ou inefficaces. D’autres sont destinés aux cas de psoriasis modéré ou grave.

Comme pour la plupart des médications, les croisements avec d’autres médicaments sont possibles. Informe ton médecin ou ton pharmacien de ta médication, y compris des médicaments prescrits par d’autres docteurs, des vitamines, des minéraux, des suppléments naturels et de toute autre médication alternative. Ces produits ne devraient pas être pris par les femmes enceintes ou celles qui désirent le devenir.

Les effets secondaires peuvent varier selon la médication et vont de la diarrhée, des nausées, des vomissements, de la fatigue et des maux de tête jusqu’à la réduction du niveau de globules blancs pouvant diminuer l’aptitude à combattre les infections. Assure-toi de parler à ton médecin des effets secondaires des médicaments spécifiques que tu envisages de prendre afin de bien les comprendre et savoir comment les gérer.

5. Traitements biologiques
Les traitements biologiques peuvent être utilisés pour le psoriasis chronique en plaques modéré ou sévère chez les adultes admissibles à la photothérapie et aux traitements systémiques. Ces traitements bloquent les actions de diverses protéines dans le système immunitaire qui jouent un rôle dans l’inflammation. On les administre par injection ou par perfusion.

Les craintes vis-à-vis de leur sécurité sont liées au développement d’infections graves (comme la tuberculose et d'autres infections causées par des bactéries, virus ou champignons) et au déclenchement de maladies auto-immunes (comme le lupus et la sclérose en plaques). L’emploi de traitements biologiques augmente aussi les risques de tumeurs malignes comme le lymphome. Dans certains cas, des problèmes de sang ou de foie peuvent se développer. Ces produits ne devraient pas être pris par les personnes atteintes de graves infections actives.

Comme tous les médicaments, les traitements biologiques peuvent causer des effets secondaires. La plupart de ces effets sont d’intensité légère à modérée. Toutefois, certains peuvent s’avérer sérieux et nécessiter des soins. Les effets secondaires peuvent varier selon la médication, mais certains effets communs incluent des réactions sur la région de l’injection, des infections des voies respiratoires supérieures, des maux de tête, des éruptions cutanées graves ou de l’urticaire et de la difficulté à respirer et avaler. Assure-toi de parler à ton médecin des effets secondaires des médicaments spécifiques que tu envisages de prendre afin de bien les comprendre et savoir comment les gérer.

Consulte régulièrement ton médecin pour un suivi et pour ajuster ton traitement. Demande à utiliser l’indice PASI pour suivre tes progrès.

Comment as-tu trouvé cet article?

0
0

Éduque tes amis et ta famille en partageant des articles super intéressants à propos du psoriasis.

Encore mieux, raconte-nous une de tes histoires ou pose une question et rejoins la communauté!