pSo Much More

10 questions sur le psoriasis que tu devrais poser à ton dermato PsO pratique

Dre Katie Beleznay, Dermatologue, BC

Quand il est question de ta santé, c’est important de bien te connaître et de te tenir informé le plus possible (un peu comme tu connais par cœur le menu déjeuner du dimanche de ton resto fétiche). Prendre en charge ta santé et rester au courant signifie noter les changements de ton état de santé, poser les bonnes questions et rester à l’affût afin de recevoir le meilleur traitement possible.

Que ton PsO et toi soyez en relation depuis longtemps ou que le diagnostic ait été donné récemment, tu ne voudrais pas savoir quelles questions poser à ton dermatologue? Eh bien c’est ton jour de chance parce que je me suis dernièrement entretenue avec une dermatologue de Colombie-Britannique, Dre Katie Beleznay pour une séance rapide de questions/réponses.

Steph dit Steph dit Dre Beleznay, avant qu’on débute avec ce qui nous démange, j’aimerais qu’on parle un peu de vous, puisque vous êtes tellement plus qu’une dermato (le jeu de mots était volontaire et oui, je me trouve hilarante hahaha!).
DITES-MOI:

  • Quel est votre menu confort par excellence à Vancouver?
  • Votre magasin préféré pour compenser quand votre journée va mal?
  • Quelle expression une Vancouveroise comme vous va utiliser que les autres Canadiennes ne disent pas?
  • Finalement, votre plus grand plaisir coupable (et là je parle d’un plaisir vraiment coupable)?

Dre Beleznay ditDre Beleznay dit

  • Les JAPADOGS c’est vraiment typique de Vancouver. C’est comme un hot-dog de luxe d’inspiration japonaise; c’est en train de se rependre partout à Vancouver et c’est tellement populaire qu’il commence même à y en avoir en Californie!
  • Pour magasiner, le marché de Granville Island est la destination par excellence pour trouver tous vos aliments et vos poissons frais en plus des petits commerces d’artisans. C’est vraiment un endroit charmant pour les touristes et pour les habitants.
  • Je suis née et j’ai été élevée en Colombie-Britannique, j’ai grandi sur l’île de Vancouver.On doit sûrement dire quelque chose comme : « Woah, il ne pleut pas aujourd’hui? » Les gens ici « capotent » quand il ne pleut pas.
  • Plaisir coupable : celle-là est facile! C’est la crème glacée « Chunky Monkey » de Ben and Jerry’s et Netflix. Les deux combinés.

Steph ditSteph dit Super! Merci pour vos réponses. Je vais m’assurer de visiter ces endroits quand je vais être en ville (les JAPADOGS étant au début de ma liste parce que je suis vraiment intriguée). Maintenant, je suis certaine que vous recevez des tonnes de questions de vos patients au sujet du psoriasis, que ce soit à propos des éléments déclencheurs ou de la façon d’endurer les démangeaisons et la peau qui pèle. J’aimerais abuser de vos connaissances pour nos lecteurs qui font face au psoriasis régulièrement.

« C’est important de réaliser que tu es responsable de ta propre santé et qu’en explorant les différentes options, tu sais que tu gères ta condition du mieux que tu peux. »

Q1 : Pour commencer, avez-vous des recommandations générales ou des informations à noter pour ceux qui visitent leur dermatologue?

R1 : C’est important pour eux de connaître l’histoire de leur psoriasis. Je vais demander des choses comme :

  • Quand leur psoriasis a-t-il commencé et quels traitements ont-ils essayés? Si les gens peuvent amener leurs crèmes ou la liste de tout ce qu’ils ont essayé, c’est aussi très utile.
  • S’il y a des antécédents familiaux de psoriasis, ils pourraient alors vouloir demander si quelqu’un dans leur famille fait du psoriasis.
  • Quels sont les autres traitements qu’ils ont essayés à part les crèmes topiques, comme la photothérapie ou les comprimés; et s’ils ont des problèmes d’articulations, d’ongles ou des raideurs matinales.

En général, c’est important de s’assurer qu’ils comprennent le fonctionnement de leur psoriasis ou les éléments déclencheurs spécifiques qu’ils ont pu observer. Je vais aussi les questionner sur leur état de santé en général, parce qu’on sait que le psoriasis est associé à l’obésité, au diabète, à la haute pression, à la consommation d’alcool et à la cigarette. J’aime quand les patients précisent quels traitements ils ont utilisés et ce qui a bien fonctionné : « J’ai remarqué une amélioration de mon psoriasis quand j’utilisais cet onguent en particulier » ou s’ils ont remarqué que leur psoriasis s’est empiré ou n’a pas changé du tout en essayant un autre traitement.

Q2 : Ok, « Quelle est la première chose à faire quand on pense que l’on a le psoriasis? » Pourquoi cette question est importante à poser?

R2 : C’est important de connaître les étapes suivantes. Quand tu souffres de quelque chose que tu ne connais pas, c’est important de s’informer sur ce que c’est et à quoi il faut s’attendre au niveau de l’évolution des symptômes et de la gestion de ceux-ci. Quand tu penses vraiment que tu es atteint, la première chose à faire c’est de s’informer. Consulter son médecin, c’est toujours un premier pas dans la bonne direction. Ton médecin de famille est souvent le premier docteur que tu vas consulter et il peut t’aider à gérer la situation. Toutefois, si le psoriasis est rependu, qu’il y a des problèmes des problèmes au niveau des articulations, etc., un rendez-vous chez le dermatologue ou un autre spécialiste va souvent être prescrit.

Q3 : Quand devrait-on être référé à un dermatologue ou à un autre spécialiste?

R3 : C’est une bonne question parce que c’est important, comme propre responsable de ta santé, de penser à ce genre de choses et de vouloir explorer les différentes options de traitement pour gérer le mieux possible ta condition. Habituellement, la référence va provenir du médecin de famille, alors c’est important d’aborder cette question avec lui. Si ta maladie est très répandue et ne réagit pas adéquatement aux traitements topiques, la référence à un dermatologue risque d’être nécessaire. Dans la même lignée, s’il y a un problème au niveau des articulations ou autre comorbidité, la référence à un autre médecin spécialiste peut être bénéfique.

Q4 : Quels types d’éléments peuvent faire réagir le psoriasis?

R4 : S’il y a un élément déclencheur que tu peux éviter, c’est important de le reconnaître. Rien n’est coulé dans le béton, mais certaines choses comme le stress, les infections de streptocoque et les traumatismes peuvent irriter le psoriasis. De plus, la cigarette, l’alcool et certaines drogues (par exemple les bêtabloquants ou les stéroïdes) peuvent potentiellement déclencher ou empirer le psoriasis.

Q5 : Est-ce qu’il y a des considérations diététiques à avoir?

R5 : Tout le monde veut savoir si une diète spéciale peut améliorer sa peau, question classique. Avec le psoriasis, ce n’est pas si tu manges un aliment X que tu auras la réaction Y. Par contre, comme on sait que l’obésité est reliée au psoriasis, nous pouvons affirmer que si tu as une alimentation équilibrée, intégrant des aliments nutritifs, et que tu prends des mesures pour atteindre ton poids santé, il est très probable que ça ait un impact positif sur ton psoriasis. Il n’y a pas d’aliment dont l’effet sur le psoriasis a été prouvé, juste une bonne diète équilibrée.

Q6 : Quels sont les autres enjeux de santé reliés dont je devrais être au courant?

R6 : Le psoriasis est souvent considéré comme une simple maladie de la peau, mais nous savons aujourd’hui que les articulations peuvent aussi être touchées et que des comorbidités comme la dépression et la maladie cardiovasculaire qui peuvent y être reliées. On parle souvent d’arthrite, mais les maladies cardiaques, le syndrome métabolique, le diabète, l’obésité et la haute pression sanguine ont aussi été associés au psoriasis. Ce sont des conditions que nous pouvons dépister et aider à traiter si nécessaire. Si un patient fumeur, obèse et souffrant de diabète se présente, nous pouvons minimiser l’impact de ces facteurs.

Q7 : Dois-je m’attendre à éprouver de la douleur aux articulations au cours de ma vie?

R7 : C’est bien de connaître les associations afin de pouvoir s’y préparer. Le taux de risque d’arthrite psoriasique peut aller de 7% à 42% selon les sources. Plusieurs personnes ont du psoriasis sur la peau et rien de plus. D’autres font avoir de l’arthrite psoriasique, mais pas de psoriasis sur leur peau. Comme il y a des chances de développer de l’arthrite psoriasique, il est donc important d’être bien informé au cas où il y aurait présence de douleur, afin d’être en mesure de gérer la complication hâtivement, avant que la maladie progresse.

Q8 : Si je rencontre l’homme de ma vie éventuellement, est-ce quelque chose que je pourrais transmettre à mon bébé?

R8 : Excellente question! Il est important de connaître le risque génétique et si ça peut être transmis à ton enfant. Le psoriasis à une composante génétique bien documentée. Une étude a démontré que si l’un des parents a le psoriasis, il y a approximativement 15% de chance que l’enfant développera la maladie et ça monte à 40% si les deux parents l’ont. Il y a donc un risque, mais ce n’est pas garanti que ce soit transmis. Il y a beaucoup d’autres facteurs en jeu.

Q9 : Est-ce qu’il y a des considérations spéciales lorsqu’on est enceinte et qu’on a du PsO?

R9 : Il y a quelques conditions dermatologiques qui peuvent avoir un effet sur la grossesse. Souvent, le psoriasis s’améliore lors de la grossesse, mais pour un petit groupe, s’empire. Certains traitements peuvent être utilisés lors de la grossesse comme des stéroïdes topiques et la photothérapie. Il y a d’autres médications systémiques qui seraient contre-indiquées (ce qui veut dire, qui ne devraient pas être pris lors d’une grossesse). Il y a une variation unique de psoriasis pustuleux qui peut se présenter au troisième trimestre. Cette condition peut avoir un effet sur la mère et l’enfant. Si c’était le cas, nous ferions un suivi de plus près.

Q10 : Quelles options sans ordonnance ou alternatives naturelles sont-elles disponibles?

R10 :

  • L’éducation et la recherche de conseils au sujet de la condition sont une première étape.
  • Un style de vie équilibré pour améliorer l’état de santé global est aussi important, que ce soit en perdant du poids, en arrêtant de fumer ou en évitant l’alcool.
  • Utiliser un bon émollient/hydratant peut garder la peau hydratée. Il y a beaucoup de produits qui sont vantés sur Internet et qui font l’objet d’articles de blogue, mais qui pour un médecin, sont difficiles à recommander parce qu’ils ne possèdent pas d’évidence scientifique, seulement des évidences anecdotiques. Plusieurs personnes sont satisfaites avec l’utilisation de la photothérapie comme alternative naturelle. Toutefois, je recommanderais une référence à une unité de photothérapie de niveau médicale, parce que c’est plus sécuritaire et que ça transmet une longueur d’onde de lumière ultraviolette ciblée pour le psoriasis et non pour le bronzage, et on ne recommande pas les lits de bronzage parce qu’ils peuvent être nocifs.

Steph ditSteph dit Vraiment intéressant, merci Doc! Avant que je vous laisse aller, pouvez-vous nous partager la question la plus drôle qu’on vous a posée à propos du PsO?

Dre Beleznay ditDre Beleznay dit Beaucoup de personnes ne savent pas ce qu’est le psoriasis. Des gens viennent me voir et sont très inquiets, pensant qu’ils ont attrapé une maladie contagieuse. Certains n’ont pas touché leur bébé durant des mois. Je suis la bonne samaritaine qui leur annonce que ce n’est pas infectieux. Je leur dis « Vous avez une condition chronique, mais ça va désormais être beaucoup plus facile pour vous, car vous savez de quoi il s’agit maintenant. »

Steph saysSteph dit Et c’est pour ça que nous sommes là pour en parler sur Bien plus que ma peau!!!

De retour à vous gang : quel est votre truc préféré de Dre Beleznay? Est-ce qu’on est passé à côté de quelque chose selon vous? Êtes-vous d’accord avec ses choix de restaurants et de magasins à Vancouver? Sentez-vous à l’aise de partager ou posez-moi une question. J’espère que vous passez tous une excellente journée! À plus!

Dre Katie Beleznay

Dre Katie Beleznay est une praticienne de la dermatologie médicale et cosmétique. C’est une Canadienne qui pratique à Vancouver au Centre de santé de Seymour et qui a étudié à l’Université de Colombie-Britannique. Dre Beleznay a publié plusieurs articles, a participé à des conférences internationales et a été récipiendaire de plusieurs prix et bourses académiques pour sa contribution dans le domaine de la dermatologie.
Suivez Dre Beleznay sur Twitter @kbeleznay.
www.katiebeleznay.com

Comment as-tu trouvé cet article ?

0
0

Partage ces articles d'intérêt avec tes amis et ta famille.